navlang

Colombie

Parmi les missionnaires expulsés de Mandchourie, un petit groupe choisit, en 1953, d’aller exercer un travail pastoral dans les villages reculés du sud de la Colombie.

Le manque de qualité de vie et d’organisation de ces communautés villageoises nous incita à intégrer des laïcs dans l’activité missionnaire. De telles expériences et l’influence de la théologie de la libération permirent de concevoir une pastorale englobant toutes les facettes de la vie des gens.

L’annonce de la Bonne Nouvelle, des mesures en vue d’améliorer le système de santé, la promotion de la femme, le travail communautaire et la formation de responsables conduisirent à de nouvelles expériences de foi et de vie communautaire.

– Actuellement, deux confrères exercent leur activité dans une région où sévissent violence et terreur en raison de ses richesses minières convoitées par les grands trusts. Ils s’occupent des indigènes et veillent au respect des droits humains. Un autre confrère accompagne des groupes indigènes sur la côte pacifique. Un quatrième réside à Popayán, où il dirige le siège régional de la SMB.

Projet: Travaux de paix en Colombie