navlang

Eloge funèbre pour Edwin Artho †

Né le30.7.1932OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ordination sacerdotale10.4.1960
Etudes d'allemand et de philologie à Fribourg

1961-1965
Service scolaire au lycée de Rebstein-Immensee : latin, allemand, grec, philosophie, religion ; professeur de classe ; diverses aides pastorales



1965-1996
Ministère chez les Sœurs de Sainte-Anne, Lucerne

1996-2019
Retraite à Immensee2019-2020
Décédé le 10.12.2020

Edwin Artho a grandi à Oberägeri ZG et a fréquenté le gymnase à Immensee. En 1954, il rejoint la Société missionnaire d’Immensee (SMB) et est ordonné prêtre en 1960. Sa vocation sacerdotale se compose de deux parties : l’école et la pastorale.

ECOLE : Après des études d’allemand et de philologie à l’Université de Fribourg, il a commencé à enseigner au gymnase de Rebstein-Immensee (1965-96). Durant toutes ces années, il a enseigné le latin ; dans les premières années également l’allemand et le grec, plus tard la philosophie et des cours optionnels de religion ont été ajoutés. Quiconque pense qu’Edwin n’était qu’un professeur strict – certainement, il était strict – oublie qu’il avait également une relation joyeuse et ouverte avec des étudiants en dehors de l’école, que ce soit lors des journées de ski fort appréciées ou lors des parties de bowling.

PASTORALE : Outre les nombreux ministères paroissiaux pendant ses jours d’école, il exerça un ministère d’été auprès des religieuses franciscaines à Eichgraben-Vienne (25 ans), plus tard pendant de nombreuses années à Sils-Maria-Maloja en Engadine, ce qui constituait pour lui un temps fort annuel. En Engadine, une relation amicale s’est développée avec le pasteur réformé de la région.

Après la fin du professorat, la pastorale est devenue sa tâche principale auprès des sœurs de sainte Anna de Lucerne. Sr. Rosa Scherer nous écrit à propos d’Edwin : En 1996, le Père Edwin est venu nous voir pour exercer un service sacerdotal, spécialement pour les sœurs âgées. En raison de sa nature plutôt timide et parce que la tâche était nouvelle, il eut besoin d’une « phase d’échauffement » plus longue. Il était soutenu avec amour par les deux sœurs de Ste Anne Martha Schneider et Hildegard Dietrich, qui le connaissaient grâce à leur précédent travail à la Maison missionnaire de Bethléem. Au fil du temps, il se sentit de plus en plus à l’aise chez les sœurs de Ste Anne. Il a vécu dans un appartement de la maison de retraite St Raphael avec les sœurs de Ste Anne. Grâce à sa discrétion, il a pu prendre des repas avec nous, les sœurs, et participer aux célébrations communautaires. – Les sœurs ont apprécié ses célébrations eucharistiques quotidiennes, qu’il a toujours soigneusement préparées et introduites avec de courtes explications sur la lecture ou l’Évangile.

Selon ses rares notes, la liturgie était au cœur de sa vie. Même en tant que cérémoniaire chez lui à Oberägeri, il avait préparé un petit livre sur la Semaine Sainte pour préparer les plus jeunes enfants de chœur. Edwin rapporte de la période du séminaire : « Au séminaire, nous avons eu la chance que le supérieur Max Blöchliger nous ait donné les leçons liturgiques. J’ai suivi deux de ses recommandations avec un avantage durable : lire l’AT d’une traite et le ‘Missarum Solemnia’ de J.A. Jungmann; le premier volume m’a captivé comme un roman, le second volume était plus épuisant. Depuis, j’ai continué à me former à la liturgie ». La liturgie était vraiment sa préoccupation profonde, à laquelle il se préparait toujours avec soin, même si le poids des rubriques le restreignait parfois un peu, lui et ses fidèles lors des fêtes. Il a cherché à offrir aux sœurs ses services pastoraux et liturgiques tant qu’il put le faire. Sa maladie de longue date : un tremblement essentiel – en particulier des mains 一 et d’autres douleurs ont augmenté de plus en plus au cours de la dernière année. Sr. Rosa continue : « Il rendait rarement des visites spontanées aux sœurs et aux pensionnaires de la maison de retraite St. Raphael ; mais la communion hebdomadaire donnée dans les chambres donnait lieu à une conversation bienvenue. Le P. Edwin était toujours disponible pour les confessions et pour le don individuel ou collectif du sacrement des malades, ce qui était très apprécié par les sœurs et les résidents. – En mai / juin 2018, la maison de retraite St. Raphael a dû être libérée et un nouveau bâtiment a dû être construit. Le P. Edwin a eu le choix de retourner à la maison de la mission ou de déménager avec les sœurs au centre de retraite provisoire, situé à Oberschache. Il a décidé de déménager et s’est installé avec bonheur dans le nouvel environnement avec les sœurs et les résidents. Peu à peu, d’autres problèmes de santé sont apparus et les célébrations eucharistiques quotidiennes sont devenues trop pénibles et ont donc été de plus en plus réduites ».

Il dut se résigner à abandonner son travail à Ste Anne et à retourner à la maison mère à Immensee. Le soir du 10 décembre, Edwin a été rappelé dans la demeure éternelle, où notre maître le récompensera certainement pour ses décennies d’engagement. En tant que communauté SMB, nous tenons à remercier Edwin pour son long temps de service dans l’école et la pastorale.

Nous profitons de cette occasion pour remercier chaleureusement notre personnel infirmier pour les soins attentionnés dont Edwin a pu bénéficier pendant la dernière période de sa vie.

Josef Steiner