navlang

Kenya

Nous sommes présents au Kenya depuis 1978.

– Actuellement, deux confrères y travaillent. L’un est professeur de théologie, l’autre est au service des réfugiés. Tous deux habitent et travaillent à Nairobi, la capitale.

 

Luigi Clerici

Depuis 1982, Luigi Clerigi est engagé dans la formation de futurs prêtres. Il a été co-fondateur de la faculté de théologie des „Apostles of Jesus“, la première Société missionnaire d’Afrique, fondée en 1968 par les missionnaires Comboniens (Italie).

Actuellement, Nairobi compte six lieux de formation pour les vocations sacerdotales. Notre confrère a travaillé par intermittence aux six endroits durant plus de 30 ans de ministère. Il a ainsi contribué à la formation que quelque 500 prêtres, dont une demi-douzaine sont devenus évêques par la suite ; et aussi une douzaine de religieuses. Pendant 16 ans, il a été le Père spirituel des Frères Maristes. Il a donc accompagné près de 450 Frères pour les vœux temporaires. Ceux-ci enseignent comme maître du secondaire dans 12 pays d’Afrique.

Luigi soutient également une douzaine de jeunes filles des bidonvilles en payant leurs études en internat ; ce qui les prépare à assurer une vie de famille décente. De plus, il suit deux douzaines de mères de famille abandonnées par leur mari et dont les enfants sont le plus souvent sous-alimentés.

 

Eugen Birrer

Entre 1980 et 1990, Eugen Birrer a travaillé au programme ‚Refugee Agency‘ de l’ONU pour les pays suivants : le Mozambique, le Zimbabwe, la Somalie, les Philippines, le Vietnam ; ainsi qu’au siège à Genève. En 1991, il vient au Kenya et se joint au ‘Service pour les réfugiés’ des Jésuites. En 1992, il ouvre un centre pour réfugiés souhaité et soutenu par la ‚Refugee Agency‘ de l’ONU ; des réfugiés provenant de Somalie et d’Ethiopie, et plus tard du Soudan.

Suite au génocide du Rwanda (1994), un grand nombre de réfugiés sont arrivés de la région des Grands Lacs. Pour venir à bout de cette ‘invasion’, un centre orthopédique fut construit à Kangemi, un quartier de Nairobi, pour les victimes des mines anti personnelles.

En l‘an 2000, le centre des Jésuites fut repris par l’archidiocèse de Nairobi. La même année, NARAP (Programme pour les réfugiés de l’archidiocèse de Nairobi), a ouvert un refuge pour les réfugiés des Grands Lacs. Eugen y joue un rôle de premier plan.

Narap est inscrit comme Institut de formation auprès du ministère du ‘Training’. Il peut recevoir plus de 80 étudiants entre 18 et 30 ans. La plupart d’entre eux proviennent de familles pauvres, certains sont orphelins et ne peuvent pas subvenir aux frais d’écolage. Au départ, le centre n’était prévu que pour les réfugiés ; mais depuis 2010, des jeunes kényans sont admis et forment même actuellement la majorité.