navlang

Théologie de la mission

La SMB se définit de par sa mission et son but ultime.

Le sens de la Mission, défini par le Concile Vat. II, se retrouve dans les textes du Chapitre général de 1967 et constitue un point de départ pour l’avenir.

La SMB, sensible aux signes des temps, s’est appropriée diverses priorités du sens de sa Mission.

Un aspect important, du point de vue structurel, a été le passage de la notion de ‘territoire de mission’ à celui de ‘projets’ d’engagements missionnaires.

Les textes du Chapitre général de 1974 se font l’écho de trois priorités: Le lien primordial entre mission et développement, le partenariat avec les Eglises locales, l’option fondamentale de l’œcuménisme.

Le Chapitre de 1981 peut être défini comme suit: la libération intégrale de l’homme et du monde dans toutes ses dimensions, avec quelques accents bien marqués:
– l’option pour et avec les pauvres,
– l’engagement pour les droits humains,
– la création de communautés de base.

Le Chapitre de 1988 a poursuivi dans cette ligne en accentuant l’égalité de la femme.

La vie en plénitude était l’expression englobant la justice, la paix et la sauvegarde de la création.

Celui de 1993 a développé cette option de base et l’a complétée par une déclaration de principe sur la présence missionnaire: „Ce que nous sommes parle plus que ce que nous déclarons“.

En 1998, le Chapitre a tenu compte de l’évolution du personnel missionnaire en proposant une structure dans laquelle les membres de la SMB seraient sur un pied d’égalité avec les collaborateurs et collaboratrices laïcs, assurant ainsi la responsabilité commune envers l’engagement missionnaire et lui assurant un avenir.

Une Charte, créée à cet effet, résume trois options qui sont autant d’aspects primordiaux de la mission:
– l’annonce du Dieu de la vie,
– l’engagement pour et avec les défavorisé-e-s
– et le dialogue interculturel et interreligieux.