navlang

Taiwan

Notre présence date de 1953 dans les diocèses de Hualien, Kaohsiung et de Taipei.

Pour nos missionnaires qui durent quitter la Chine, Taiwan devint un territoire de mission bienvenu, même si au début ils gardèrent l’espoir d’un retour prochain en Chine.

Cet espoir ne put se concrétiser, de sorte que nos confrères se concentrèrent explicitement sur leur activité à Taiwan. Cela signifiait, entre autre, l’apprentissage des différents dialectes malaisiens parlés par les aborigènes de la côte orientale de l’île.

En tout, ce ne sont pas moins de 36 confrères, prêtres et frères, qui ont œuvré à Taiwan. Ils édifièrent des communautés chrétiennes, fondèrent une école professionnelle (Ecole secondaire professionnelle), ainsi qu’un foyer pour apprentis.

Un hôpital fut érigé pour le bien-être de la population pauvre. Par la suite, l’accent fut mis sur la formation du personnel responsable.

Actuellement, cinq prêtres et deux frères SMB sont engagés dans la pastorale dans les diocèses de Hualien et de Kaohsiung. Un des frères est économe et administrateur de la maison régionale ; l’autre est engagé dans la formation continue des responsables d’Eglise parlant chinois (AsiPa = Asian Integral Pastoral Approch).

Une collaboration étroite entre membres SMB et les laïcs associés qui ont un contrat avec la MBI va de soi à Taiwan.
Les différences de provenance, de formation, d’activité et de lieux de travail des différents missionnaires, hommes et femmes, sont perçues comme un enrichissement.

L’élan juvénile des missionnaires laïcs est apprécié de la part de la SMB, tandis que les jeunes sont reconnaissants de l’apport de l’expérience et des connaissances des membres âgés de la SMB.